L’UNESCO envoie des experts en Mongolie

You Are Viewing

A Blog Post

L’UNESCO envoie des experts en Mongolie

Afin d’évaluer les demandes d’inscription au patrimoine immatériel de l’humanité le Naadam et le chant de gorge khuumi (entre autre), l’UNESCO a dépêché des experts en Mongolie. Après le tollé suscité par la Chine, déclarant le khuumi comme héritage culturel chinois, l’association professionnelle des chanteurs mongols de khuumi et le gouvernement mongol ont exprimé leurs « craintes les plus vives » devant le comité de l’UNESCO en charge de l’évaluation du patrimoine immatériel de l’humanité de voir la Chine se réclamer héritier du khuumi.

Ils arguent en effet que ce chant long diphonique a été pratiqué depuis des siècles dans la région ouest de Mongolie et qu’il n’avait été introduit en Chine que récemment (via la région autonome de Mongolie Intérieure) et que sa pratique ne reflétait pas l’art complexe du khuumi.

En parallèle, le mouvement Deeltei Mongol (les mongols avec deel) s’est créé afin de revendiquer le costume national de Mongolie comme héritage culturel et garant des traditions. Dans cette optique, le mouvement a appelé tous les mongols (également les expatriés) a porter le deel le 8ème jour après Tsagaan Sar et durant la fête nationale Naadam afin de prouver au monde que le deel était avant tout mongol (et non chinois comme diffusé dans les media). Deeltei Mongol soutient également les demandes du gouvernement mongol quant à l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité le port du deel.

Leave a Reply