La cuisine mongole, 2ème partie « boissons alcoolisées »

You Are Viewing

A Blog Post

La cuisine mongole, 2ème partie « boissons alcoolisées »

Si vous faites un voyage en Mongolie vous aurez certainement l’occasion de goûter à l’une des boissons typiquement mongoles que nous décrivons ci-dessous.

Les boissons traditionnelles alcoolisées sont principalement fabriquées pendant l’été et ce particulièrement dans les régions rurales. Ces boissons sont également populaires lors d’événements tels que les mariages, les naissances et autres événements familiaux ou locaux.

  • Airag : c’est le lait de jument fermenté, plus connu sous le nom russe de « koumis ». Les versions les plus savoureuses de cette boisson proviennent des provinces Arkhangai, Bulgan et Ovorkhangai. Elle renforce dit-on le système immunitaire de votre corps et vous assure ainsi une bonne santé (si c’est consommé avec modération !). L’airag atteint un degré alcoolique faible au début d’été (2 ou 3%), et celui -ci peut atteindre jusqu’à 16% en automne. On trait les juments toutes les deux heures. Le lait est disposé dans un « Khokhuur » qui est une sorte de grand sac en peau accroché à une armature verticale en bois. L’airag s’obtient par barattage régulier tout en ajoutant régulièrement du lait frais entier à celui de la traite précédente. Les mongols le font fermenter en barattant des milliers de fois à l’aide d’un « buluur », une sorte de louche géante en bois.
  • Shimiin arkhi est un alcool de lait fermenté proche du tarag (yaourt) et qui nécessite de passer par deux étapes de fermentation. La seconde fermentation permettant un fort développement de levures. Après quelques jours et après avoir beaucoup mélangé, apparait un liquide mousseux blanc et acide, contenant environ 2% d’alcool. On procède alors à la distillation de l’alcool de lait. Les mongols répètent ce processus à plusieurs reprises. La première distillation n’excède pas 20%, mais la seconde s’avère plus forte. Ils le font en été, mais peuvent le conserver toute l’année.
  • Arkhi, la vodka traditionnelle mongole de lait, a été remplacée par la vodka russe en raison de l’influence soviétique dès les années 20/30. Aujourd’hui la vodka mongole a gagné une grande popularité aux vues du nombre surprenant de marques locales qui sotn apparues ces 10 dernières années. Elle est devenue l’alcool le plus consommé du pays. Elle est désormais distillée à partir du blé et fait environ 36% voire davantage. Seuls les personnes vivant dans la steppe continuent à faire parfois leur propre arkhi à partir du lait.
  • Vin d’argousier, c’est un arbuste qui donne un fruit à la couleur orange et qui pousse à l’état naturel dans la province Uvs notamment, à l’ouest de la Mongolie. Il est très riche en vitamine C. Les mongols en font du jus d’argousier qui peut être servi chaud ou froid. L’argousier sert aussi dans la fabrication de produits cosmétiques car il a des propriétés très intéressantes pour la peau. Son huile guérit les brûlures par exemple.
Leave a Reply