L’autre effet de Naadam

You Are Viewing

A Blog Post

L’autre effet de Naadam

 

Brève :

Corollaire au Naadam, le problème des déchets et de leur traitement est devenu crucial. Malgré sept camions mis à disposition pour les évacuer et la présence d’une quarantaine d’employés pour nettoyer le site, le Stade Central est à ce jour, pas encore complètement propre.

Les spectateurs et la foule ont notamment laissé derrière eux quantité de canettes et sachet de glaces et même les baraques habilitées à vendre de la nourriture n’ont pas respecté leurs clauses de contrat : leur passage sur le site a laissé également beaucoup de résidus.

Pour info : les jardins fleuris aux alentours du stade n’ont pas résisté à la vague de déchets et à la vague humaine tout simplement : il ne reste plus une fleur.

Leave a Reply