Chapitre 4 : Et qu’est-ce que j’emmène dans mes valises ? Des bonnes résolutions

You Are Viewing

A Blog Post

Chapitre 4 : Et qu’est-ce que j’emmène dans mes valises ? Des bonnes résolutions

Alors voilà, si vous ne savez toujours pas quoi emmenez avec vous pour découvrir la Mongolie en toute sécurité, voici une petite liste (non exhaustive) qui devrait vous aider à y voir plus clair.

Le tourisme durable est avant tout basé sur la notion d’échange et de respect : respect de vos hôtes, respect de leur culture, et respect de la nature. Le voyageur soucieux de s’inscrire dans cette démarche doit donc respecter certaines règles de bonne conduite que nous avons souhaité compiler ci-dessous.
En effet, par inadvertance et donc sans le vouloir, les touristes peuvent être la cause d’un certain nombre d’impacts négatifs sur les populations d’accueil, alors qu’un voyageur bien informé est au contraire garant du respect d’un certain équilibre et d’un accueil favorable.

Seule reste l’empreinte de nos pas. L’espace naturel, la population et les sites culturels sont souvent les principales richesses touristiques d’un pays et la première motivation des voyageurs qui s’y rendent. Les voyageurs ont donc une responsabilité vis-à-vis de l’environnement naturel et social du pays d’accueil.

• Les voyageurs se doivent évidemment d’éviter de laisser derrière eux leurs déchets, quels qu’ils soient. Tous les moyens (emballages biodégradables, collecte etc.) permettant de limiter les déchets nés du tourisme doivent être utilisés. Mieux vaut limiter, dans ses bagages, les emballages qui devront être laissés sur place.
Il est préférable de rapporter avec soi les déchets non-destructibles (piles et batteries, etc.) car à part dans la capitale, la Mongolie ne dispose pas d’infrastructure d’élimination de ces déchets.

• Certains déchets (papiers, papier hygiénique, etc.) peuvent être facilement brûlés, bien que, en Mongolie le feu ait un rôle sacré, et il peut s’avérer choquant de l’utiliser pour détruire les déchets. Il faut en règle générale se renseigner sur les comportements locaux de gestion des déchets et demander où la collecte a-t-elle lieu.

•Il est important de respecter les règlementations en vigueur dans les réserves ou parcs naturels. Payer les taxes d’entrées ou de séjour permet la conservation et la préservation des sites. Exiger le reçu de ces taxes permet d’éviter le détournement de ces fonds.

Terelj

• L’observation des animaux ne doit pas modifier leur comportement naturel et déranger leur vie quotidienne. Il est préférable de garder une distance que les animaux considèrent comme sûre et d’éviter de faire trop de bruit. Les équipes locales qui vous guident dans l’observation animale sont parfois prêtes, pour de l’argent ou pour faire plaisir, à ne pas respecter ces règles. Alors que l’observation d’un animal non perturbé est finalement plus intéressante que celle d’un animal stressé par votre proximité.

• Certains écosystèmes fragiles imposent le respect de précautions particulières : ne pas sortir des sentiers, limiter le piétinement, etc.
Pour se déplacer en Mongolie le moyen le plus respectueux de l’environnement reste encore la randonnée pédestre à la rencontre des habitants  Découvrez nos circuits de yourte en yourte en total vers l’immersion chez l’habitant >> cliquez ici  Et voici ici nos circuits trek >> cliquez ici.
Cela permet de prendre le temps de vivre au même rythme que les nomades et donne accès à des zones qu’aucun véhicule motorisé ne peut atteindre. De plus, vous polluerez moins que si vous preniez une jeep ou autre pour parcourir les nombreux kilomètres que représente la surface de la Mongolie (Trois fois la France).

•L’eau est une ressource précieuse et rare en Mongolie, évitez de la gaspiller et de la polluer.

Leave a Reply