Voyage d’Hiver en Mongolie « Nouvel An Lunaire » – 10 jours

Vous êtes sur le page

Voyage d’Hiver en Mongolie « Nouvel An Lunaire » – 10 jours

HotelYourteCamp de yourtesJeepMarcheChevalChameau

Un beau voyage d’hiver loin des sentiers battus puisque totalement hors saison touristique ! Ce voyage mêle de belles visites de sites religieux et historiques en Mongolie et un séjour chez l’habitant pour fêter avec votre famille d’accueil les célébrations du “Tsagaan Sar” le nouvel an lunaire mongol. Vous partagerez ce moment fort de l’année avec vos hôtes et pourrez les aider dans les préparatifs et découvrirez ainsi l’une des plus anciennes fêtes traditionnelles de Mongolie. L’autre avantage de ce voyage est le faible kilométrage. Cet itinéraire vous fera donc ne pas faire d’interminables trajets en voiture et vous pourrez ainsi profiter pleinement des paysages, des balades  et des rencontres avec les nomades.


Groupe de 4 personnes – février 2018 – « Nouvel an lunaire en Mongolie en plein hiver ! Cela vous tente ? « Quelle idée ! Vous êtes fous ! » Pas si fous, nous partons avec CIEL MONGOL ! (…) Je témoigne que cette agence respecte ses engagements de « préservation des modes de vie nomades » et de respect d’authenticité, des familles, des traditions et de l’environnement ». (…) Concernant les familles et les paysages : On ne vous dira rien ! L’émotion du vertige horizontal nomade ne se raconte pas, elle se vit…  (…) La température se gère sans souci sauf en fin de nuit, ne faites pas l’impasse d’un sac de couchage adapté. Les mots : Infini, émotion, respect, échange, partage, authentique, accolades, larmes, envoûtant, chamanique, profond. Et le mot magique : MERCI… » Philippe Velten, février 2018


Groupe de 4 personnes – février 2017 – « Voyage à travers les steppes de Mongolie en hiver. Nous sommes 3, avec un chauffeur et une guide hors du commun, des mongols très accueillants, nous avons passé Tsagaan sar avec eux. C’est le nouvel an mongol, une fête remplie de traditions. Ce fut un voyage extrêmement chaleureux, plein d’histoires, de culture et de rencontres. Les paysages sont magnifiques, les gens extraordinaires. On en gardera des souvenirs plein la tête, plein les yeux et plein le cœur. » Maëlys L.


Jour 1

Hotel

2 février : Arrivée à Oulan-Bator et visite de la ville

Arrivée à Oulan-Bator et accueil par votre interprète à l’aéroport. Transfert et installation à l’hôtel. Puis début de la visite de la ville : le matin vous visiterez le monastère de « Gandan » pour assister à la cérémonie religieuse quotidienne. Son nom d’origine tibétaine peut être traduit par « la Grande place de la Joie complète ». Le monastère fut le seul à rester officiellement en activité après les destructions et les purges massives de 1937-1938. Il ré-ouvra ses portes en 1944 et est actuellement la plus grande lamaserie du pays.

Après le déjeuner, vous aurez l’occasion de visiter le musée National d’Histoire (belle collection couvrant l’ensemble de la période allant de la préhistoire à nos jours). Puis vous ferez une balade sur la place centrale de Sukhbaatar jouxtée par le parlement mongol, l’Opéra national, la Mairie et le Palais de la culture… Une parfaite illustration de l’architecture  de la période soviétique mêlée aujourd’hui à des bâtiments ultramodernes. Dîner au restaurant puis nuit à l’hôtel.

nuit à l’hôtel 3* (normes locales)

Jour 2

YourteJeep

3 février : Trajet vers le “Petit Gobi” – Préparation pour la fête du Nouvel An Lunaire

Vous ferez aujourd’hui le trajet en véhicule jusqu’à la réserve naturelle de Khogno Khan et au « Petit Gobi ».  Vous aurez l’occasion de faire une balade à dos de chameau d’une heure environ dans les dunes de sable. Vous arriverez ensuite chez la première famille nomade celle d’Odmaa. Première découverte du quotidien sous la yourte et de la vie hivernale des éleveurs nomades. Vous pourrez aider à la préparation du Nouvel An Lunaire.

petit-déjeuner + déjeuner + dîner + nuit sous la yourte d’hôte

environ 4,5 heures de route, 280 km


La préparation du Nouvel An Lunaire

Les Mongols commencent à se préparer presque un mois avant la fête. Il y a beaucoup de choses à faire : nettoyer la maison à fond, faire la grande vaisselle et toute la lessive (à la main à la campagne), faire une grande quantité de buuz (ravioli à la viande : environs 1 000 par famille), acheter ou faire les «khivim boov »  (gâteaux traditionnels), préparer la viande d’une croupe de mouton, nettoyer les environs de chez eux, coudre de nouvelles « deel » (costume traditionnel). Tout doit être propre et/ou nouveau, et en ordre avant le passage au nouvel an. Il est traditionnellement de bon ton d’accueillir la nouvelle année lunaire dans le bonheur, l’ordre, la joie et sans dettes et sans colère.

Jour 3

YourteJeepCheval

4 février:  Petit Gobi – Vallée de l’Orkhon – Dernier jour de l’année lunaire ou « bituun »

Vous ferez le trajet à travers la célèbre vallée de l’Orkhon. Elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la richesse de son patrimoine culturel et historique. Vous serez accueilli par la seconde famille celle de Baasansuren. Ce jour les célébrations se préparent et chacun s’affaire afin d’entrer dans la nouvelle année du calendrier lunaire de la meilleure façon possible. Vous aiderez à mettre en place les mets sur la grande table pour le soir. En fin d’après-midi, vous aurez la chance de pouvoir monter à cheval et faire une balade d’une heure environ dans les steppes enneigées. Vous passerez deux nuits chez Baasansuren.

petit-déjeuner + déjeuner + dîner + nuit sous la yourte d’hôte

environ 4 heures de route et piste, 220 km


« Bituun » (le réveillon)

Bituun c’est le jour sans lune. A droite de la porte de la yourte, on pose une pierre blanche ou de la glace dans un bol pour accueillir les dieux du bon côté et à gauche on pose une branche avec des épines et des mauvaises herbes pour empêcher les diables de rentrer.

Aprés avoir offert les morceaux de choix au feu (qui est sacré) et avoir déposé d’autres morceaux de nourriture en offrande aux ancêtres sur l’autel au fond de la yourte, la maitresse de maison sert du thé au lait à son mari en premier puis aux autres personnes présentes. Il découpe des morceaux de viande de la croupe du mouton et en donne à tout le monde.  C’est ainsi que la fête commence. 
Le festin commence quand la nuit tombe et chacun doit manger jusqu’à ce qu’il soit bien rassasié. Sur la table ont été disposés les gâteaux traditionnels, la croupe de mouton, les buuz, les produits laitiers et de l’airag. Pendant ce jour, il est interdit mettre le bétail en liberté dans la steppe loin de sa maison et d’avoir faim car ce serait de mauvaise augure pour l’année à venir. Les gâteaux sont posés les uns sur les autres en formant une pyramide arrondie. Le nombre de gâteaux superposés doit être impair car ça porte chance et on les met en 3, 5, 7 ou 9 étages. Plus il y en a et plus la famille est « respectée », le maximum est de 81 gâteaux (9 x 9).

Jour 4

YourteMarche

5 février: Premier jour de la nouvelle année lunaire  – Chutes d’eau de la rivière Orkhon

Célébrations du nouvel an lunaire « Tsagaan Sar » en famille. Tout le monde porte la deel (habit traditionnel mongol). On commence toujours par les salutations gestuelles (« zolgokh ») pour se souhaiter les vœux. Puis on offre des cadeaux aux visiteurs après la dégustation du thé au lait et des buuz, ces petits raviolis typiques parmi les mets traditionnels mongols.

Au cours de la journée vous pourrez également faire une excursion aux chutes de la rivière Orkhon où l’eau se déverse en une jolie cascade bien connue des Mongols comme des voyageurs. À cette période la cascade sera gelée mais tout aussi belle ! Nuit sous la yourte alors que dehors le vent souffle sur la steppe enneigé.

petit-déjeuner + déjeuner pique-nique + dîner + nuit sous la yourte d’hôte


Le premier jour de la nouvelle année « shiniin negen » – le 5 février 2019 

Le jour de l’An on se lève souvent très tôt. La femme de la yourte offre du thé au lait au ciel en priant que tout se passe bien dans cette nouvelle année. Les gens font leur « Mor gargah », c’est un rituel bouddhiste qui attribue à chaque personne un élément selon son année de naissance et le calendrier lunaire : soit la montagne, soit l’eau, soit le fer, le bois, l’air, le ciel ou le feu. Selon l’année dans laquelle on entre le rituel permet de se protéger d’un élément sur lequel il faudra être vigilant cette année. Par exemple : vous êtes fer cette année et vous faites le rituel pour que vous ne vous blessiez pas avec du fer.

Puis on fera le rituel de « zolgokh » (salutation gestuelle pour souhaiter des vœux) avec chaque personne que l’on verra pour la première fois cette année car c’est le premier salut du nouvel an. La personne la plus âgée place ses bras tendus, paumes tournées vers le bas sur les avant-bras de la plus jeune tout en se reniflant les joues et en disant « amar baina u ? » (Comment allez-vous ?). Si deux personnes ont le même âge, on met un bras au-dessus et un autre en dessous de ceux de l’autre personne. Les hommes échangent leur tabatière. Il est interdit de se saluer entre époux et épouse et aussi lorsque deux femmes sont enceintes. On dit sinon que leur union se brisera et qu’ils deviendront ennemis et il est dit que les sexes des enfants qui sont dans le ventre s’inversent alors. Pleurer ou se disputer ce jour-là est une mauvais présage qui apporte chagrin et disputes tout au long de l’année. Lorsque les membres de la famille ont fini de se saluer, on commence les visites aux proches avec la visite chez le plus âgé de la famille. Après les salutations rituelles, on mange puis on offre les cadeaux.  Et il en va ainsi pendant 2 à 3 jours de visites et de rituels. Grâce à cette fête, la famille au grand complet se réunit au moins une fois l’an.


Jour 5

YourteJeep

6 février : Arrivée chez la famille de Jankhai près du monastère Tovkhon

Ce matin, vous partirez ensuite jusqu’à la prochaine famille celle de Jankhai et Naraa qui vous réservent un accueil des plus chaleureux. À votre arrivée, vous continuerez les festivités qui durent en général plusieurs jours après la date du nouvel an!

petit-déjeuner + déjeuner + dîner + nuit sous la yourte d’hôte

environ 2 heures de piste, 70 km

Jour 6

YourteMarche

7 février : Visite au monastère Tovkhon

Aujourd’hui vous pourrez visiter le très joli petit monastère-ermitage de Tovkhon Khiid qui se trouve sur le sommet d’une montagne sacrée et qui fut le lieu de méditation et de retraite de Zanabazar un fameux lama mongol du 17e siècle, grand intellectuel et sculpteur de l’époque. L’ascension de la montagne nécessite environ 1h30 à pied pour arriver jusqu’au sommet de la montagne et au temple d’où vous aurez une vue splendide sur la région environnante. Vous aurez l’occasion de porter le costume traditionnel (deel) que la dame a fait elle-même. Nuit sous la yourte d’hôte.

petit-déjeuner + déjeuner +  dîner  + nuit sous la yourte d’hôte

Jour 7

YourteChameau

8 février : L’ancienne capitale Karakorum et retour dans le Petit Gobi

Trajet jusqu’à l’ancienne capitale Karakorum où vous découvrirez une part importante de l’histoire mongole. En 1220, Gengis Khan avait décidé d’établir son camp de base, laissant ici femmes et administration centrale durant ses campagnes militaires, sur la rive gauche du fleuve Orkhon. Vous verrez le monastère d’Erdene Zuu dont le nom signifie « les cent trésors » et qui fut le premier monastère bouddhiste à structure fixe à s’établir en Mongolie. Notez que pendant la période des fêtes, il se peut que le monastère ferme ses portes inopinément.

L’après-midi vous continuerez vers les dunes d’Elsen Tasarkai où vous aurez l’occasion de faire une balade à dos de chameau d’une heure environ dans les dunes de sable. Vous pourrez ensuite visiter le petit monastère d’Uvgun où quelques moines officient toujours. Nuit dans la première famille de votre périple, celle d’Odmaa

petit-déjeuner + déjeuner +  dîner  + nuit sous la yourte d’hôte

environ 3,5 heures de piste et route, 180 km

Jour 8

Camp de yourtesJeepMarche

9 février: Parc national de Khustai Nuruu

Après le petit déjeuner, vous reprendrez la route jusqu’au parc national de Khustai qui abrite les chevaux sauvages. Les chevaux de Prjevalski ou « takhi » en mongol, sont en danger et en voie d’extinction et ils seraient une sous-espèce du cheval sauvage (Equus Ferus) natif des steppes d’Asie centrale. Disparus à l’état sauvage en Mongolie en 1966 environ, ils ont été réintroduits en 1992 dans leur habitat d’origine en Mongolie au parc de Khustai Nuruu. Balade à pied dans le parc au crépuscule et observation des chevaux sauvages. Nuit sous la yourte en camp de yourte.

petit-déjeuner + déjeuner pique-nique +  dîner + nuit sous la yourte en camp de yourte.

environ 3 heures de route, 210 km

Jour 9

HotelJeep

10 février: Retour à Oulan Bator et visites 

Vous ferez aujourd’hui votre “au-revoir” aux steppes mongoles en revenant peu à peu à la « civilisation » et à Oulan Bator. Vous pourrez faire une visite au grand marché noir Narantuul. Après le déjeuner un temps sera consacré aux achats de souvenirs auprès des boutiques de commerce équitable et de cashmere. Le dernier dîner qui sera aussi l’occasion de remercier vos accompagnateurs.

petit-déjeuner + nuit à l’hôtel 3* (normes locales)

environ 2 heures de route, 110 km

Jour 10

Jeep

11 février : Départ par votre vol

Le début de journée sera libre (en fonction de l’horaire de votre vol) puis transfert à l’aéroport.

petit-déjeuner

 

Une question ? Contactez-nous :