Amateurs de voyage en Mongolie : Marc Alaux sera au Grand Bivouac, a Albertville, du 20 au 23 octobre 2011

You Are Viewing

A Blog Post

Amateurs de voyage en Mongolie : Marc Alaux sera au Grand Bivouac, a Albertville, du 20 au 23 octobre 2011

marc-alaux-Copyright-Laurent-Barroo

Marc Alaux a été archéologue avant d’emprunter la voie de l’édition. Il développe depuis douze ans une passion tenace pour la Mongolie, où il a séjourné deux années en cinq voyages. D’avril à octobre 2001, il parcourt à pied les principaux écosystèmes du plateau mongol.

Une traversée d’est en ouest qui lui fait découvrir sur 2 300 kilomètres la langue et les mœurs de l’ethnie majoritaire khalkha. De février à avril 2003, il chemine seul de la frontière bouriate à Oulan-Bator, où il séjourne en se familiarisant avec le rude hiver mongol. D’avril à octobre 2004, il arpente sur 2 300 kilomètres les confins montagneux du nord-ouest du pays.

En 2006, Marc Alaux s’accorde trois mois pour marcher depuis Oulan-Bator jusqu’au lieu de naissance de Gengis Khan dans le Khentii. Il séjourne longuement dans des villages et campements d’éleveurs nomades pour participer notamment aux migrations saisonnières. À l’été 2009, il complète ses connaissances sur les marges mongoles en marchant durant deux mois dans l’Altaï puis seul, durant un mois, dans le Dornod à l’est.

Marc Alaux, salarié de Transboréal, consacre tout son temps libre à l’étude des steppes d’Asie centrale et de Haute-Asie. Très investi dans le milieu associatif, il donne régulièrement des conférences, participe à l’organisation d’événements culturels en rapport avec la Mongolie et publie des articles sur l’économie, l’histoire et la culture mongole sur Internet ou dans la presse.

Il est l’auteur de l’essai La Vertu des steppes, Petite révérence à la vie nomade (Transboréal 2010) et du récit de voyage Sous les yourtes de Mongolie, Avec les Fils de la steppe (Transboréal 2007 rééed. 2010), et l’annotateur du récit d’expédition de Nikolaï Prjevalski Voyage en Mongolie et au pays des Tangoutes (1870-1873), Une expédition russe aux confins de l’Empire céleste (Transboréal 2007).

 

Leave a Reply