La cuisine mongole

You Are Viewing

A Blog Post

La cuisine mongole

IMG_0021

 

Traditionnellement, le repas mongol est constitué d’un plat unique. Celui-ci est très nourrissant, afin de résister au grand froid de l’hiver et aux travaux physiques liés à l’élevage. Voici les aliments les plus communs : la viande (mouton, bœuf), préparations à base de farine, riz, pommes de terre, carottes, chou, laitages.

Les plats typiques :

-Le khuushuur (à prononcer khouchour) est un chausson frit à la viande. Il est notamment servi pendant le Naadam.
-Le buuz (à prononcer beaudz) est une grosse raviole à la viande. Les buuz se mangent lors des fêtes de fin d’année, les familles peuvent en fabriquer 500 !
-Le tsuivan est un plat de pâtes « mongoles » préparées à base de farine et d’eau, accompagnées de viande et parfois de légumes.
-La soupe, composée de bouillon, riz ou pâtes, viande, morceaux de légumes.
-L’örööm, mi-crème fraîche, mi-beurre doux.
-Les aruul, fromages très secs fabriqués à partir de lait de vache, parfois de jument.
-Le yoghurt mongol, fabriqué à partir de lait de vache.

Les boissons :

Traditionnellement, les mongols font bouillir l’eau afin de la boire chaude ou en thé. Voici quelques boissons typiques :

-L’airag, ou lait de jument fermenté, est une boisson faiblement alcoolisée au goût acidulé. Populairement, on dit qu’« elle nettoie tout ».
-Le suutei tsai, ou thé au lait salé, élaboré à partir de lait de vache.
-Il existe également des bières de fabrication mongole.

Pour plus de photo, cliquez ici

 

Leave a Reply