Les jeux du Nouvel An Lunaire

You Are Viewing

A Blog Post

Les jeux du Nouvel An Lunaire

Pendant le jour du réveillon (le « bituun », c’est-à-dire la veille du premier jour de la nouvelle année) on retrouve souvent les hommes devant la télé ou au Palais de la lutte. Vous vous demandez pourquoi ?

Parce que la lutte nationale est un jeu très important pour les mongols surtout pour les hommes. Les deux grandes compétitions de lutte ont lieu en été et en hiver : et plus précisément pendant la fête nationale du Naadam en juillet et pendant la fête du nouvel an lunaire. Qu’est-ce que la lutte mongole ?

Il y a entre 7000 et 11 000 ans, les hommes commencèrent à pratiquer la lutte. Une gravure rupestre, retrouvée sur le territoire d’Olziit dans la province de Dundgobi, vient confirmer qu’ils organisaient une fête avec de la lutte.

Le costume traditionnel de lutte est composé de bottes mongoles aux bouts relevés, d’un slip, d’un t-shirt-boléro ne couvrant que les bras et bien sûr du chapeau traditionnel. Traditionnellement le slip est bleu ce qui symbolise le ciel bleu éternel, le t-shirt rouge signifie que le foyer de la lutte mongole ne cesse jamais.

Dans la lutte nationale mongole, il n’existe pas de catégories de taille, d’âge ou de poids. En tout 512 lutteurs participent à un même tournoi et il y a 9 tours. Les règles sont très simples. Celui qui touche le sol avec son dos, ses fesses ou son genou a perdu. On attribue le titre de ‘’Faucon’’ aux lutteurs qui remportent 5 ou 6 tours, ceux qui remportent 7 ou 8 tours deviennent ‘’Eléphants’’. Le gagnant de la compétition est déclaré ‘’Lion’’. Le lion qui gagne deux années de suite obtient le titre de ‘’Géant’’.

Les mongols également aiment jouer aux osselets, particulièrement pendant la fête du nouvel an lunaire. Il est un des jeux traditionnels. Il existe plusieurs jeux d’osselets comme le lancer d’osselet qui est un des « trois sports virils » du Naadam et qui est joué avec un seul osselet en lançant celui-ci vers une cible à distance.

Si on se penche sur l’histoire du jeu d’osselet, on constate que depuis l’époque de Khubilaï au XIIIème siècle, les mongols jouent aux jeux d’osselet. Mais pendant la période soviétique, il était interdit de jouer parce que c’est, croyait-on, un jeu d’origine bouddhiste. Depuis 1990, ce jeu a recommencé à se développer et est entré parmi les compétitions du Naadam depuis 1999.

Leave a Reply