Revue de presse hebdomadaire 11

You Are Viewing

A Blog Post

Revue de presse hebdomadaire 11

Vœux du président

Le président mongol Ts. Elbegdorj a présenté ses vœux à la population le 31 décembre 2010. Mais au lieu de marquer le passage à la nouvelle année avec du champagne ou autre alcool, il a porté un toast de lait.

En faisant un court bilan de l’année écoulée, il a souligné que 2010 avait été l’année de la création et de tous les possibles pour le développement du pays.

« Chaque citoyen mongol peut être propriétaire de la richesse de son pays et devrait en recevoir une partie » a-t-il déclaré. « Mais cette partie doit être utilisée à bon escient afin d’améliorer nos conditions de vie, encourager la production nationale et non pas utilisée et dilapider dans l’alcool. La prospérité de notre pays et nos standards de vie dépendent de la décision éclairée de nous, concitoyens. L’année 2010 nous a prévenu : nous prendrons les responsabilités nécessaires afin que justice soit faite et que le développement continue ».

Le président a aussi souligné que les dépenses et investissements seraient au cœur des débats car ils ont un rôle important dans le développement de la production nationale. 2011 sera l’année de l’optimisme pour les mongols. Par ailleurs, ils célébreront le centenaire historique de l’indépendance nationale.

« L’histoire se construit dès aujourd’hui et se construira demain. Je souhaite la création, l’innovation pour que chaque mongol ait une vie prospère dans les années à venir. Nous avons des opportunités à saisir. Bonne année à tous les parents, frères, sœurs, filles et fils de la grande famille de Mongolie », ainsi a-t-il conclu son discours.

 

2011 l’année de l’emploi

Le gouvernement a décidé lors de sa dernière réunion de l’année de faire de 2011 l’année de l’emploi en Mongolie. Le premier ministre S. Batbold présidera un comité national dont le but sera de formuler un plan de travail et de veiller à sa mise en place. Le comité comprendra d’autres membres du gouvernement, le maire de Oulan-Bator, les gouverneurs des 21 régions mongoles ainsi que les directeurs des services sociaux, de la fédération des employeurs mongols, de la confédération des syndicats.

70 millions de tugriks seront prélevés sur le fonds de la réserve gouvernementale pour financer les programmes qui seront choisis. Les ministères concernés ont été chargés de faire la liste des lois qui devront être amendées afin de restructurer le cadre légal des entreprises, de réduire les taxes professionnelles des petites et moyennes entreprises, d’encourager les investissements et de baisser les taux d’intérêts bancaire, notamment pour le secteur primaire.

Le comité mettra en place des centre de formations afin de pousser les demandeurs d’emploi vers les secteurs en pleine expansion (secteur minier, énergétique, construction, etc. …).

Des programmes spéciaux verront le jour afin d’améliorer les compétences des éleveurs afin de ne pas les retrouver sur le marché du travail après une catastrophe telle que celle de l’hiver 2009.

En parallèle la cohésion sociale, via la préservation des intérêts des employeurs et des employés sera au cœur de ce programme afin d’aider à l’amélioration de la productivité.

Leave a Reply